Ghana (Kumasi)

Des milliers d’enfants vivent dans les rues de Kumasi et atterrissent souvent dans le trafic de drogues et la prostitution pour enfants. Ces filles viennent souvent du nord du pays. Elles viennent à Kumasi dans l’espoir de trouver du travail comme « head porter » ou « Kayayo » (qui consiste à porter des articles sur la tête pour les marchands). Les enfants font des journées de travail longues et difficiles et parviennent tout juste à joindre les deux bouts. Ils passent souvent la nuit dans la rue, de sorte que le risque de braquage ou de viol est toujours présent.

C’est la raison pour laquelle un Vocational Training Centre (VTC) a été mis en place. Il offre un lieu de résidence sûr pour les jeunes filles (lit, nourriture, installations sanitaires, vêtements). Elles apprennent également à y cuisiner et certaines choses comme l’hygiène personnelle, et tout ce qui a trait à l’autonomie. En outre, elles suivent une formation professionnelle de coiffeuse ou de couturière ; elles peuvent également apprendre à lire et à écrire, compter et développer des compétences commerciales.

Il y a actuellement (en 2021) de la place pour 40 à 60 filles. Elles y séjournent 2 ans et sont formées à plein temps. Une fois la formation terminée, elles sont suivies par un travailleur social qui les aide à trouver du travail et un toit. Qu’elles retournent dans leur famille ou non.

Ghana
Informations projets

Projets au Ghana

Que fait actuellement la Vebego Foundation, en 2021 ?

Même après l’achèvement du projet en 2016, le contact chaleureux entre la Vebego Foundation et sœur Olivia s’est maintenu. Étant donné qu’aucun voyage de construction n’a pu avoir lieu en 2020, il a été décidé de soutenir également ce projet terminé par un don financier.