Abdel
17-02-2022

Donation pour un lave-linge

Abdel Mounaim el Takhouri est le contremaître de Hago Rail Services (HRS). Pendant son temps libre, il aide la Fondation EsSaJo à soutenir les familles qui ont peu de moyens. Avec un don de la Vebego Foundation, il a organisé l’acquisition d’un lave-linge pour une famille qui ne pouvait pas s’en payer un. « La pauvreté rend les gens vraiment vulnérables. »

Grâce aux services de nuit qu’Abdel assure pour Vebego, il a beaucoup de temps pour le bénévolat pendant la journée. Il aide la Fondation EsSaJo à soutenir les familles qui ont peu de moyens. « La pauvreté rend les gens vraiment vulnérables », explique-t-il. « Ils ont souvent honte et n’osent pas demander de l’aide eux-mêmes. Je suis content de pouvoir leur apporter quelque chose. C’est pourquoi je saisis une opportunité quand elle se présente. Chez nous, des dépliants de la Vebego Foundation ont été distribués sur le lieu de travail. Lorsque j’ai lu qu’il était possible de demander un don, je l’ai fait immédiatement. »

Aider de différentes manières
Abdel soutient la Fondation EsSaJo par le biais de toutes sortes d’activités. « Par exemple, EsSaJo reçoit beaucoup de nourriture, que je distribue alors dans des paquets. Ou bien, je trie des vêtements sur les étagères. Les gens peuvent en effet passer à la fondation pour chercher eux-mêmes quelque chose. Entre-temps, j’aide également des réfugiés à apprendre le néerlandais. Nous n’avons pas la possibilité de donner de vrais cours, mais les gens viennent par exemple boire une tasse de café et nous pratiquons alors la langue. Je parle moi-même arabe, et c’est surtout utile pour le contact avec les réfugiés syriens. Je parle anglais avec les autres. Parfois, les réfugiés me demandent aussi de servir d’interprète, par exemple lors d’une visite chez le médecin. »

Stock d’insuline sur le balcon
Abdel passe également chez les gens pour discuter à domicile. Il voit régulièrement par lui-même les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent. « Je suis arrivé une fois dans une famille qui n’avait pas de réfrigérateur. La mère était en outre diabétique. Elle conservait son stock d’insuline sur le balcon ou dans le réfrigérateur des voisins. Heureusement, nous avons pu leur fournir un réfrigérateur. » De la même manière, Abdel a trouvé une belle destination pour le don de la Vebego Foundation : « Je suis arrivé dans une famille qui n’avait pas les moyens de se payer un lave-linge. Les enfants faisait la lessive à la main. Je trouve que cela n’est vraiment pas acceptable de nos jours aux Pays-Bas. C’est pourquoi j’ai demandé de l’argent pour un lave-linge. »

Sentiment indescriptible
La fondation était très satisfaite de l’action d’Abdel et a immédiatement acheté un lave-linge. « Chaque cadeau est le bienvenu. Ils veulent aider autant de personnes que possible, mais pour cela, ils dépendent des sponsors », explique Abdel avec enthousiasme. « Je n’ai malheureusement pas pu être présent quand le lave-linge est arrivé dans la famille, mais j’ai entendu plus tard que les enfants étaient très impatients de le brancher. J’en suis très reconnaissant. Le sentiment qui vous habite est alors vraiment indescriptible. »

Vous travaillez dans une des entreprises Vebego et avez également un projet qui mérite une contribution financière ? Présentez votre projet ou idée dans Ma mise, Mon projet

Plus de nouvelles

Ukraine Children From Kiev Reaching Siedle In Poland 2

Les donations à SOS Villages d’Enfants Ukraine apportent amour et soutien

2 min.
Ferry van de Boom

Nous vous présentons : Ferry van den Boomen

2 min.
Oekraine4

Spende an SOS Kinderdörfer Ukraine

1 min.